Archive d’étiquettes pour : logistique urbaine

La logistique urbaine n’en finit pas de surprendre et d’innover. photo 14-12-02013Bien sûr, au delà des magnifiques idées et “jokes” qui “font le buzz”,  la problématique de la logistique urbaine est celle de tous les urbains et internautes : rendre nos villes plus propres et plus attractives, réduire l’ensemble des externalités négatives (bruit, encombrement de la voirie, accidentologie, pollution, …) liées aux transports de marchandises, mais aussi raccourcir les délais, permettre de recevoir nos colis de Vente Privée ou d’Amazon dans des délais de plus en plus courts et avec un service de plus en plus étendu, améliorer l’organisation et la logistique des villes, s’adapter au évolutions de mode de vie (actifs, personnes âgées, mobilité numérique, etc…), maintenir le tissu économique et commercial des villes.

Logistique urbaine et logistique e-commerce sont donc étroitement liées et constituent un enjeu majeur pour les prochaines années.

photo consignes amazon    point Click Collect Darty Ternes

Nous voyons se développer les initiatives de réseaux de consignes, permettant aux consommateurs d’aller retirer leurs colis à leur convenance.

Cependant, nous pouvons distinguer plusieurs types de réseaux :

– des réseaux B to B permettant par exemple à des techniciens de venir retirer des pièces détachées qu’ils attendent.

– des réseaux B to C permettant à des e-consommateurs de se faire livrer leurs colis dans des points automatiques.

Le France et notamment Paris, affiche un certain retard dans ce domaine par rapport à d’autres pays, notamment l’Allemagne, la Grande-Bretagne ou les Etats-Unis. Cependant, nous pouvons citer plusieurs initiatives tout à fait vertueuses.

Le réseau Cityssimo, même s’il est limité à 35 espaces, constitue une offre de service remarquable dans Paris. Cependant,  le modèle économique ne semble pas être trouvé (location de surfaces de vente, aménagements sécuritaires) d’où probablement l’absence de développement de ce service qui a déjà quelques années.point Cityssimo à Paris

La RATP envisage, à l’instar de ce que prévoit Amazon à Londres, d’installer des consignes dans le métro, avec le concept COLIB.

Notons également les initiatives intéressantes d’installations de points Click & Collect dans les magasins. C’et ce que vient de faire Darty dans son magasin avenue des Ternes ou Neopost ID en partenariat avec Relais Colis dans certains magasins Monop, ceci tout récemment.  La consigne présente l’avantage de pouvoir retirer ses colis 24 h sur 24, 7 jours sur 7. Cependant, des consignes installées dans des magasins nécessitent de venir pendant les horaires d’un magasin, comme pour un point relais traditionnel.

Si l’impact environnemental de la consigne (massification des flux vers un seul point) est indéniable, l’e-consommateur doit pouvoir trouver dans la consigne la facilité, la fiabilité et l’amplitude horaire la plus large possible,  en l’occurrence le soir ou le dimanche. Ce que cherche à développer Monop est intéressant car le concept se rapproche du modèle 7-Eleven américain ou japonais.

Ce service de logistique urbaine est amené à se développer sous différentes formes, mais toujours avec un intérêt environnemental
très fort et une facilité pour les consommateurs de retirer leurs colis.

Garak Market-5    Gara Market-6

Garak Market-1

Le concept de densification des activités logistiques sur un même immeuble est très ancien en région parisienne.

Nous voyons aujourd’hui les destructions ou transformations de sites existants construits en 1970 (les entrepôts MacDonald et Ney), dont la dimension (1 km de long pour les deux immeubles), l’architecture, l’impact sur le territoire ont souvent fait débat.

L’utilité de tels sites, est pourtant défendue par les professionnels, qui souhaitent faire évoluer la distribution de dernier kilomètre et recherchent pour cela des infrastructures leur donnant les moyens d’y parvenir.

Il me semble utile d’observer les exemples asiatiques et notamment celui du projet Garak Market de Séoul.

Ce marché de gros, construit en 1985, est aujourd’hui en cours de rénovation. Le projet de Samoo Architects, qui devrait être finalisé en 2018, est un exemple de traitement environnemental d’un site logistique sur plusieurs niveaux, sans en changer la finalité et le rendre acceptable par la population.

La logistique urbaine n’a pas fini d’étonner !